Samedi 21 février 2015.

Santa Cruz – Concepción / 222 km.

Tania me prend à l’hôtel à 10 h 30. Nous rejoignons le petit aérodrome où Joaquin a déjà sorti sa machine. Départ pour Concepción. Nous survolons la ville.

IMG_9406

Le temps n’est pas très beau. Le Rio Grande se cache derrière les nuages.

IMG_9410

Nous faisons un peu d’IFR. Le Lancair est une magnifique machine. 50 minutes plus tard nous nous posons sur la piste en herbe/terre de Concepción.

IMG_9413

Je suis envahi par un grand calme, une immense sérénité. L’ambiance est incroyable. On se croirait 100 ans en arrière. Tout est à l’avenant. Le bureau de la tour de contrôle où le télégraphe situé à côté de la machine à écrire fonctionne toujours.

IMG_9459

Le panneau de la Panagra, fondée en 1929, entre la Panaméricaine de-Grâce Airways et la Grâce Shipping Company. Son réseau s’étendait de Panama à Santiago et Buenos Aires.

IMG_9414

Toutes les rues sont en terre. Voici Main street Concepción.

IMG_9454

La place principale.

IMG_9422

IMG_9423

Fondée par Saint Ignace de Loyola, la Compagnie de Jésus, par ordre des papes, entreprit la fondation de postes missionnaires.

La Misión de Concepción date de 1709.

IMG_9424

C’est une splendeur.

IMG_9425

IMG_9426

IMG_9449

IMG_9450

En 1767 le roi d’Espagne Charles III décida d’expulser les jésuites d’Espagne et des Amériques, car il ne supportait pas leurs critiques, mais aussi poussé par certains qui désiraient s’approprier en Amérique leurs richesses soi-disant cachées. Cela causa des souffrances immenses aux populations amérindiennes protégées par eux, tant au Paraguay, qu’en Argentine, au Brésil ainsi qu’en Bolivie. Le remarquable travail des jésuites tomba à la merci des pillards et des profanateurs. La décadence fut immédiate pour beaucoup de missions surtout celles d’Argentine, du Paraguay et du Brésil. En Bolivie cependant, leur œuvre se maintint et se développa au fil des générations jusqu’à aujourd’hui.

Nous déjeunons dans un hôtel au cadre enchanteur entourés de fleurs et de perroquets avant d’effectuer un retour sans problème.

IMG_9429

IMG_9431

IMG_9446

IMG_9443

IMG_9433

IMG_9434

Demain dimanche nous repartons en avion à Samaipata. Lundi journée tranquille. J’ai beaucoup de retard dans mes mails et je dois entièrement refaire mon itinéraire avec dates et heures pour la DGAC péruvienne. Nous devrions également récupérer mon régulateur. Mardi Joaquin m’emmène avec sa machine à Sucre. Son mécanicien sera de la partie. Nous allons faire une vidange, changer ma pièce, il insiste pour que je change également de batterie. Je pense que je repartirai en toute sécurité. Je l’appelle Saint Joaquin !!

Jamais rencontré personne si généreuse !