Jeudi 29 janvier 2015.

Un grand merci pour tous vos témoignages de sympathie, de compréhension et d’encouragements à prendre un peu plus de temps pour moi. J’en ai vraiment besoin comme j’ai besoin de repos. Hier et aujourd’hui encore je me suis assoupi en conduisant ma voiture. Il m’arrive la même chose en avion. Mes yeux se ferment tout seuls, c’est terrible ! Mon ami Christian doit bien rigoler en lisant ces lignes, lui qui m’a vu m’endormir à table à l’Ile des Pins en Nouvelle Calédonie alors que nous dinions ensemble tellement j’étais épuisé. J’ai également  besoin de « vivre » mon voyage. Là je n’en ai pas le temps.

Je pars vers 10 heures direction le Salar d’Atacama. Situé, comme San Pedro de Atacama, à une altitude de 2’500 mètres, il a une superficie de 300’000 hectares (3’000 km2) et c’est le plus grand du Chili.

J’y rejoins la Laguna Chaxa qui abrite une importante réserve de flamants roses.

IMG_8719

 

IMG_8724

IMG_8720

Je reviens ensuite sur mes pas pour me rendre au Valle de la Luna. C’est un lieu désertique dont l’apparence rappelle les paysages lunaires.

IMG_8751

La vallée de la lune est située à 13 kilomètres à l’ouest de San Pedro de Atacama. Elle a été modelée pendant des millénaires par l’érosion de l’eau et du vent.

IMG_8734

Elle se caractérise par l’absence d’humidité, de flore et de faune à l’exception du Liolaemus, une espèce de lézard. Son climat désertique et en altitude lui confère une grande amplitude thermique entre le jour et la nuit.

IMG_8752

Les roches naturellement sculptées évoquent des formes diverses comme Las Tres Marías.

IMG_8746

Je termine la journée par une ballade dans le très charmant pueblo.

IMG_8762

IMG_8761

Demain vol de 338 km vers Iquique.