Vendredi 23 janvier 2015.

La croissance économique régulière de Santiago depuis quelques décennies a transformé la ville en une métropole très moderne. L’agglomération compte plus de 7 millions d’habitants dont aujourd’hui un nombre croissant de théâtres, de restaurants et de centres commerciaux. C’est une ville où il y a de l’argent.

La colline Santa Lucía est située dans le centre. Les conquistadores l’utilisaient comme point de surveillance des peuples autochtones.

IMG_8569

Elle culmine à 630 mètres d’altitude et a une hauteur de 70 mètres. Cette colline est la cheminée d’un volcan. On y jouit d’une magnifique vue sur la ville.

IMG_8575

La pollution empêche malheureusement d’apercevoir la Cordillère.

La plaza de Armas est la plus cosmopolite des places santiaguines.

IMG_8577

Se retrouvent ici, les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics,

IMG_8565

les centaines de pigeons à l’affût de quelques miettes de pain, les passionnés d’échec qui passent des heures à jouer sous le kiosque de la place à l’ombre des arbres, les caricaturistes, les policiers, les touristes, les cireurs de chaussures, …. C’est ici que Pedro de Valdivia a fondé la ville de Santiago en 1541. Depuis plusieurs siècles la place n’a cessé d’être un lieu traversé, un lieu occupé, un lieu où se réunir, un lieu où discuter.

On y trouve la cathédrale,

IMG_8583

IMG_8579

le Museo Historico Nacional

IMG_8582

et la Municipalité de Santiago.

IMG_8581

Le Palacio de La Moneda (Palais de la Monnaie) ou simplement La Moneda est le siège de la présidence et l’un des bâtiments les plus remarquables jamais construit par les espagnols dans leurs colonies d’Amérique latine.

IMG_8584

Il est utilisé à son origine comme hôtel des finances. On y frappait les pièces de monnaie.

La Moneda fut partiellement détruite par les bombardements du coup d’état du 11 septembre 1973 dirigé par Augusto Pinochet. C’est dans ses murs que Salvador Allende, alors président, se suicide d’une rafale de mitraillette. Il a 65 ans.

La junte militaire proclame l’état de siège dans tout le pays et dissout les partis. Dans les jours qui suivent 45’000 personnes suspectes de sympathies marxistes sont raflées et concentrées dans le sinistre stade de Santiago.

Trois mille d’entre elles disparaissent tragiquement dans les geôles militaires ; beaucoup sont torturées avant d’être exécutées de diverses façons comme d’être lâchées du haut d’un avion dans l’océan !

200.000 Chiliens se sentant menacés prennent les chemins de l’exil.

La junte militaire conservera le pouvoir jusqu’en 1990.

Ce déchaînement de violence sadique vaudra un quart de siècle plus tard une inculpation de crime contre l’humanité à Augusto Pinochet. Il ne passera finalement que très peu de temps en résidence surveillée.

La Moneda fut restaurée et réhabilitée le 11 mars 1981. Elle est aujourd’hui le siège de la présidence de la République et de trois ministères : Intérieur, Secrétariat général de la Présidence et Secrétariat général du Gouvernement.

IMG_8585

Son centre culturel au sous-sol accueille de très nombreuses expositions.

IMG_8587

IMG_8586

Suite à mon article de hier sur Madeleine Dupont, je pensais à tort qu’elle était la première femme à avoir fait le traversée de l’Atlantique. Que nenni !

Le matin du 20 mai 1932 déjà, Amelia Earhart alors âgée de 34 ans, part de Harbour Grace dans la province de Terre Neuve. Après un vol d’une durée de 14 heures et 56 minutes, elle se pose dans un pré à Culmore, au nord de Derry, en Irlande du Nord : elle devient la première femme à traverser seule l’océan Atlantique en avion. Désolé pour cette confusion !