Jeudi 22 janvier 2015.

Il faut que je vous dise quelque chose. Ici, tout particulièrement dans les hôtels, on m’appelle Don Eric et je trouve que cela me va plutôt bien. Me reviennent en mémoire les aventures de Zorro et de Don Diego de la Vega. Don Eric ça fait sérieux, non ?  A dater de ce jour donc, je vous prie dorénavant, lorsque vous adresserez à moi, de commencer svp par Don Eric, …

Merci d’avance.

Je rigole et le premier qui m’appelle ainsi je le vire du blog !!

Ceci mis à part, les gens sont très polis ici.

J’ai fait une rencontre extraordinaire aujourd’hui. Elle s’appelle Madeleine Dupont de Böck. Elle a eu l’immense gentillesse d’accepter de m’accorder un peu de son temps et de me fournir ensuite beaucoup d’informations et de photos sur la grande aventure de sa vie.

IMG_8559

En mars 2004, en compagnie de María Eliana Christen elles ont décollé de Santiago à bord d’un Beechcraft Bonanza pour rejoindre Natal. De là, elles se sont lancées dans la première traversée de l’Atlantique en mono-moteur réalisée par des femmes. Elles ont eu beaucoup de vent de face, ont dû slalomer entre les cumulonimbus et ont subi de très violentes turbulences au passage de la zone de convergence intertropicale. L’arrivée sur l’île de Sal au Cap Vert après 12 h 30 de vol a été un soulagement. Via Les Canaries et Madrid, elles ont ensuite rallié Genève, où l’accueil a été à la hauteur de leur exploit.

GINEBRA arrival PLJ rolling in after Follow Me ARCO de agua04.04.2004

Le retour s’est fait, en partie en combinaison de survie, par l’Islande et le Groenland avec l’angoisse du givrage.

GINEBRA trajes de inmersion

L’arrivée au Chili a été triomphale. Il lui a ensuite fallu 4 ans pour rembourser les coûts de son voyage.

Ruta  travesia2004 - fat lines

Madeleine est instructeur IFR. Elle enseigne toujours à raison de 6 heures de vol par jour.

Je vous mets quelques liens ci-dessous au sujet de cette extraordinaire aventure.

https://www.youtube.com/watch?v=GOwSyqgtZGI

http://www.swissinfo.ch/spa/misión-cumplida-para-las-abuelas-del-atlántico/3845958

http://www.evolucion.cl/resumenes/tra/libro%20TRAVESIA%202004.pdf

J’ai également fait la connaissance aujourd’hui d’un jeune homme de plus de 80 ans, Claude Reymond, qui vole à Bellegarde et également ici entre novembre et février. Nous ne nous étions jamais croisés auparavant.

La bonne nouvelle : grâce à lui et à ses contacts, j’ai pu faire remplir ma bouteille d’oxygène. Je suis super content et soulagé car je vais en avoir besoin pour rejoindre La Paz.

Je viens de faire une chose que j’aurais dû faire avant et vous prie de m’en excuser. Je suis allé sur Google et voici ce que j’y ai trouvé :

En 1928, Amelia Earhart acquit une notoriété phénoménale en traversant l’Atlantique avec deux compagnons de vol. À l’âge de 34 ans, le matin du 20 mai 1932, Earhart partit de Harbour Grace dans la province de Terre Neuve. Après un vol en solo d’une durée de 14 heures et 56 minutes, elle se posa dans un pré à Culmore, au nord de Derry, en Irlande du Nord : elle devint la première femme à traverser seule l’océan Atlantique en avion.

Je reviens vers vous demain pour plus de détails.