Dimanche 18 janvier 2015.

Valdivia – Temuco / 110 km.

Tempête de ciel bleu ce matin à Valdivia. Négligence : je ne me donne pas la peine de vérifier la météo à destination ne pouvant pas imaginer une seconde que le temps puisse être différent d’ici. Décollage en 35, je monte à 3500 pieds. Je contacte Temuco et leur donne mes informations de vol. Ils me rappellent 3 minutes plus tard pour me communiquer les conditions. C’est couvert avec un plafond assez bas. On me demande mes intentions. Je leur dis que je vais voir comment ça se présente. Ce ne fut pas évident, je ne tiens pas à donner ici tous les détails car on risque de me dire que je montre le mauvais exemple. Je suis néanmoins convaincu que chaque pilote devrait apprendre à se poser dans des conditions de très faible visibilité. Au moins faire l’exercice une fois encadré par un instructeur. Cela pourrait un jour lui sauver la vie d’être capable de le refaire. Là en l’occurence j’aurais pu retourner à mon point de départ car j’avais très largement assez d’essence. Je me suis posé en 01 avec une piste toute éclairée, c’était magnifique. J’adore.

IMG_8524

Je rejoins mon hôtel puis pars à la découverte de cette ville. Entretemps le soleil a fait son apparition. Une nouvelle fois, je ne sais plus sur quel site j’ai vu qu’il fallait s’arrêter à Temuco mais pour ceux qui auraient envie de venir un jour au Chili, ce n’est pas une halte indispensable, de loin pas, il y a franchement beaucoup mieux à voir !

Une des curiosités ici est le Cerro Ñielol. C’est l’unique Zone Sylvestre Protégée du Chili à être située dans une aire urbaine. Cette colline verdoyante de 89 hectares surplombe la ville.

IMG_8525

L’autre attraction est le marché municipal qui regorge de boutiques artisanales de toutes sortes.

IMG_8527

C’est peu vous en conviendrez !

IMG_8529

Allez, pour vous remonter le moral, je vais vous dire qu’il va y avoir des choses exceptionnelles et plus encore à contempler très bientôt. Le nord du Chili recèle de vrais trésors. Vous allez hurler tellement ce sera beau.

Bill lui a quitté la Californie et est arrivé à Fairbanks en Alaska au terme d’un vol de 11 heures 26 pour 2’104 nm. Il ne lui reste qu’une dernière étape à franchir, le pôle nord avec un retour sur la côte est des Etats Unis tout près de Washington DC (4’800 nm, plus de 24 heures de vol). En pensée avec toi Bill. Tu peux le faire et tu vas le faire.

Demain vol de 242 km vers Concepción.