Dimanche 28 décembre 2014.

Les prévisions météo étaient exactes. Ils avaient annoncé 2 belles journées pour samedi et dimanche. J’ai bien fait de venir. Cela m’aurait contrarié de rater Ushuaïa.

Je commence ma journée par une petite ballade en ville. Je demande au chauffeur de taxi de me faire la photo traditionnelle. C’est pour mon ami Telmo qui y tenait absolument.

IMG_8000

Il m’amène sur les hauts de la cité

IMG_8002

puis tout près du port.

IMG_7996

Au passage je constate que le souvenir de la guerre des Malouines est toujours bien présent dans les esprits argentins (L’amarrage des bateaux pirates anglais est interdit). Cela s’est passé en 1982. Cela fait quand même 32 ans !!

IMG_7997

Pour mémoire cette guerre de 2 mois et 12 jours fait 907 morts dont 649 militaires argentins, 255 britanniques et trois insulaires. Politiquement, la déroute argentine a de lourdes conséquences puisqu’elle précipite la chute de la junte militaire qui gouverne alors le pays. Elle est remplacée par un gouvernement démocratiquement élu. De son côté, la Dame de fer sort renforcée par cette victoire et est réélue en 1983.

Je fais ensuite voler Estefo, un membre du club puis Nicolas, un autre membre avec lequel nous partons un peu plus loin. Les montagnes,

IMG_8010

les glaciers,

IMG_8011

les paysages en général

IMG_8012

me rappellent un tout petit pays au centre de l’Europe, très, très loin d’ici, dont je ne parviens pas à me rappeler le nom !!!

IMG_8014

IMG_8013

Retour à l’aérodrome.

IMG_8015

Il y a de très nombreuses personnes qui viennent tout au long de la journée pour faire des vols de plaisance dans la région. L’un d’eux, Henry, est un suisse du Jura lui même pilote. Nicolas s’en occupe et je les accompagne.

IMG_8007

Je rencontre un pilote d’une compagnie d’hélicoptères basée à côté de l’aéroclub qui propose également des vols de plaisance. Il a entendu parler de mon désir de me rendre au Cap Horn. Il se propose de m’aider à obtenir la fameuse autorisation. Sa secrétaire appelle à Punta Arenas le bureau de la DGAC chilienne qui la prie de lui adresser une demande par mail. Elle le rédige immédiatement et nous l’envoyons tout de suite derrière.

Je déjeune avec Estefo puis vais faire les pleins d’essence avec Nicolas.

Il y a encore beaucoup de monde dans les rues lorsque je rentre à l’hôtel vers 19 h.

IMG_7992

La rue principale est pleine de charme.

IMG_7995

Je ne suis pas très optimiste par rapport à mon autorisation pour le Cap Horn. Si je ne l’ai pas reçue demain matin à 9h30 je partirai vers le nord, à Puerto Madryn.

La bonne nouvelle : je sens que je vais me faire un nouvel ami. Je dois avoir un faible pour les Christophes. Si vous ne lisez pas les commentaires laissés à la suite de chaque article, prenez le temps de parcourir celui tout en bas de mon compte-rendu précédent (Cholila – Ushuaïa). Venant d’un grand professionnel comme toi Christophe c’est un très grand honneur que tu me fais et je t’en remercie ici publiquement et très chaleureusement. Bon vol sur Rio.

Rappel : n’oubliez pas de sélectionner 1080p HD sur la petite roue crantée en bas de l’écran à droite pour une belle qualité d’image. Important !