Jeudi 18 décembre 2014.

Un temps très moyen est annoncé pour aujourd’hui. Je souhaitais découvrir la région vu d’en haut mais cela ne va pas être possible. Ce sera pour demain, le soleil fera son retour. Je pars avec ma voiture de location direction nord rejoindre la Quebrada de Humahuaca. Il s’agit d’un profond canyon orienté comme la Cordillère des Andes (nord – sud) dont l’altitude est plus élevée au nord. De ce fait c’est une voie d’accès naturelle depuis les plaines basses (les pampas) vers l’altiplano et notamment les haut-plateaux boliviens. Cette fonction de voie de passage a été utilisée depuis les temps précolombiens. C’est ici que passe la route nationale 9 qui relie Buenos Aires à la Bolivie.

La Quebrada de Humahuaca a été déclarée Patrimoine culturel et naturel de l’humanité en 2003 par l’UNESCO. Ceci tant pour ses splendides paysages que pour les nombreux villages et cités qui abritent une multitude de vestiges précolombiens et coloniaux.

La route est très étroite. Je me retrouve à plusieurs reprises face à face avec des voitures circulant au milieu de la chaussée. Il y a 180 km à vol d’oiseau, les guides annoncent 4 heures de route. C’est à nouveau un festival de formes et de couleurs.

DSC00524

C’est presque irréel.

DSC00531

Humahuaca regroupe plusieurs bâtiments provenant de son passé colonial dont l’église.

DSC00548

L’ensemble des ruelles et des maisons rappellent également cette même époque.

DSC00532

DSC00538

Le bâtiment municipal.

DSC00540

Le monument à l’Indépendance.

DSC00542

Cette charmante femme m’a réclamé un propina de 10 pesos (0.70 CHF) pour se laisser photographier.

DSC00549

Enormément de cactus.

DSC00550

DSC00555

DSC00558

DSC00561

Et puis comme je ne vous ai pas fait de vidéo aujourd’hui je vous en propose une très chouette que m’a transmise Patrice Guyot, un de mes fidèles lecteurs. Merci Patrice, fabuleux !

https://www.youtube.com/embed/gI4jWYZLeHQ