Dimanche 14 décembre 2014.

La ville de Mendoza est fondée en 1561. Détruite par un tremblement de terre en 1861, elle perd cette année là tous ses vestiges de la période coloniale espagnole ainsi qu’un tiers de ses habitants. Une nouvelle ville nait en 1864. Elle compte 64 « manzanas » (pâtés) disposés autour de cinq places dont la principale : la Plaza Independencia (image à la une).

Je vais être sévère mais il n’y a strictement rien à voir à Mendoza.

L’avenida San Martin est l’artère principale.

IMG_7693

On y trouve une rue piétonne.

IMG_7696

La Plaza España.

IMG_7697

La Plaza Italia.

IMG_7701

On a fait le tour.

Depuis ma chambre j’assiste au check du matériel d’une équipe qui va partir pour l’Aconcagua. Il faut compter environ 20 jours pour en effectuer l’ascension. Ayant gravi cinq sommets de plus de 4000 mètres dans les Alpes, je ne les envie pas, ce n’est plus quelque chose qui me tenterait. C’est à chaque fois un énorme dépassement de soi. Il faut puiser dans les tréfonds de sa volonté. Sur la fin, chaque pas est une souffrance et demande un effort surhumain. On se dit qu’on va s’arrêter, que ce n’est pas physiquement ni humainement possible de poursuivre plus loin. Pourtant on continue à mettre un pied devant l’autre l’esprit vide, tel un zombie, jusqu’au sommet.

IMG_7707

Je me rends également demain dans la région en voiture. Le trajet dure 2h30 jusqu’à la frontière chilienne mais les paysages promettent d’être exceptionnels.

J’ai encore dû modifier mon programme. Depuis Santiago je souhaitais me rendre à l’Ile de Pâques. En vol de ligne je vous rassure. C’est à 3752 km. Malheureusement il n’y a pas une place de libre pour le vol retour avant le 19 janvier. Je vais donc rester en Argentine, partir pour le nord puis redescendre jusqu’à Ushuaïa où je devrais arriver autour du 4 – 5 janvier. Après je remonterai tout le Chili, il n’y aura plus de frontière à franchir, ce sera plus simple. Et je réserverai mes billets pour l’Ile de Pâques suffisamment à l’avance. Cela me permettra également d’être présent au Festival aéreo de Villarrica où je retrouverai mon ami Telmo qui viendra avec son Dynamic depuis Florianopolis (sud de São Paulo).

La bonne nouvelle du jour : je viens de recevoir mon autorisation pour le Chili. YESSSSSSSSSS !!!

Je suis content et soulagé car depuis mes mésaventures brésiliennes, je stresse un peu avant l’entrée dans un nouveau pays.

09/7/1/1880-B    : AUTORIZA SOBREVUELO Y ARRIBO A TERRITORIO CHILENO
OPERADOR         : ERIC GUILLOUD
RAZON SOCIAL     : ERIC GUILLOUD
DIR.FACTURACION  : ERIC GUILLOUD 24 AMANDOLIER CH1208 GENEVA                             SWITZERLAND
MAIL             : GUILLOUD.ERICARROBAGMAIL.COM
MATRICULA        : FJUKE
TIPO AERONAVE    : WT9 DYNAMIC
MTOW             : 472 KG
NACIONALIDAD     : SUIZA
PILOTO AL MANDO  : CAPT GUILLOUD SWISS
CLASIFICACION    : PRIVADO
OBJETO DEL VUELO : PRIVADO
RUTA             : SAWH-SCCI-SCNT-SCIO-SCRF-SCFT-SCRH-SCPQ-SCPF-
                   SCPC-SCQP-SCIE-SCEL-SCRD-SCHA-SCPE-SCDA-SCAR-SLLP
FECHA            : 07 DE ENERO AL 20 DE FEBRERO DE 2015
OBSERVACIONES    : AWY SEGUN CLR ACC RESPECTIVO.
PILOTO DEBERA DAR CUMPLIMIENTO A SERVICIOS DE INMIGRACION/ADUANA/SAG
(CONTROLES SANITARIOS)
      
Pour conclure je partage avec vous le premier combat de boxe thaï de mon fils Diego (culotte rouge).

J’aurais sincèrement préféré que ce soit lui qui perde afin qu’il ne poursuive pas ces combats. Le prochain est déjà agenda le 30 janvier. J’ai toujours trouvé ça nul de se faire du mal physiquement « pour le sport » !