Mercredi 10 décembre 2014.

General Rodriguez – San Fernando – Colonia del Sacramento / 126 km.

Lorsque je me réveille ce matin à 5 heures et que je regarde dehors, je suis catastrophé. Il y a d’énormes flaques d’eau partout. Photo prise avec mon iPad (qualité déplorable).

IMG_0182

L’électricité n’est toujours pas rétablie. Pas de wifi pour envoyer mon article. Je m’habille et pars voir l’état de la piste. J’ai les pieds complètement trempés après 20 mètres. Le sol est dur mais il est recouvert d’eau. La piste est heureusement légèrement surélevée et les accumulations d’eau la longent. Ca devrait aller pour décoller. Le vent souffle à 30 km/h. Je n’aurai pas à rouler très longtemps. Je ne souhaite pas m’attarder car ils annoncent encore de la pluie pour ce matin et je n’aimerais pas rester bloqué ici plusieurs jours.

Je retourne à la villa, prends une douche, rassemble mes affaires, appelle Mario pour le remercier de son hospitalité et lui annoncer que je vais partir. Je prépare ma machine, mets en route et fais un peu de ski nautique pour rejoindre la piste. Je remonte la 16 en faisant une toute petite annonce radio. Je ne pense pas que les avions vont se bousculer ici aujourd’hui. Les gaz à fond, j’ai choisi le côté gauche de la piste qui me paraît un petit peu plus régulier que le reste. A 70 km/h, je lève doucement le nez et décolle tout seul. L’air est assez turbulent. Une dernière photo sur laquelle, en zoomant, on voit très bien les flaques d’eau longeant la piste.

DSC00465

Je contacte tout de suite San Fernando. La 23 en service. J’arrive en vent arrière main droite. Formalités de sortie du pays, plan de vol, essence. Absolument rien à payer car je n’ai pas de passager et je pèse moins de 2 tonnes. Je repars à peine une heure plus tard pour un tout petit vol d’environ 30 minutes. Buenos Aires s’étend à perte de vue.

DSC00468

Je suis à 2000 pieds sous la couche.

DSC00474

Je survole la ville et le quartier historique de Colonia

IMG_7572

puis arrive en base main droite pour la 13.

Les formalités d’entrée durent 1 minute. On me tamponne mon passeport et on me souhaite un bon séjour. 7 km jusqu’au centre.

Fondée par les Portugais en 1680 sur le Río de la Plata, la ville avait une fonction stratégique face à l’Empire espagnol. Disputée pendant un siècle, elle fut finalement perdue par ses fondateurs. Son paysage urbain préservé est un exemple de la fusion réussie des styles portugais, espagnol et postcolonial.

DSC00496

DSC00497

De nombreuses avenues sont bordées d’arbres centenaires.

DSC00477

Le caractère particulier de Colonia del Sacramento repose sur un mélange de grandes artères et de grandes places, avec des petites ruelles pavées et des places plus intimes.

DSC00481

DSC00494

Dans le quartier historique les maisons à un seul étage ont une présence prédominante, celles à deux étages étant rares.

Vu d’en bas.

DSC00491

Vu d’en haut (du phare).

DSC00495

Je pars demain pour Montevideo.