Jeudi 4 décembre 2014.

Bonjour à tous.

Permettez-moi pour commencer cet article de remercier les très nombreuses personnes qui laissent des messages sur ce blog. Je lis chacun d’entre eux avec un immense bonheur et cela me touche beaucoup. C’est super gentil de votre part. J’ai ainsi le sentiment de ne pas être tout seul dans ce voyage. C’est bon de sentir que vous êtes à mes côtés et que je peux partager avec vous ce que je ressens. J’entends tout ce que vous me dites, vous me faites part de votre avis, vous me faites des suggestions, vous me donnez des idées. Cela me réconforte, me rassure, m’aide dans ma solitude. Les timides, n’hésitez pas à laisser également un petit message. Croyez-moi ça m’apporte beaucoup.

Pardonnez-moi de ne pas pouvoir répondre à chacun de ces messages. Vous n’imaginez pas tout ce qu’il y a à faire derrière un tel voyage, derrière les vols et les visites que je fais. L’organisation, la planification, le suivi, la vingtaine de mails que je reçois en moyenne journellement et bien sûr le blog m’infligent de trop nombreuses heures de présence sur mon ordinateur quotidiennement. Je ne me plains pas, j’adore. C’est juste que je ne voudrais en aucun cas que vous soyez fâchés parce que je ne fais pas suite à vos messages. Je n’y arrive pas, pardonnez-moi. Je n’en ai pas le temps. Je ne dors déjà pas beaucoup, si je devais répondre à chacun de vous, je crois que je n’aurais plus beaucoup d’heures de sommeil. Merci de votre compréhension.

Aujourd’hui pour vous donner une idée, j’ai dû envoyer tous mes documents (papiers de l’avion, license, assurance, certificat médical) à 2 personnes qui étaient présentes hier à mon arrivée et qui me les réclamaient. J’essaie d’organiser la réparation de ma fuite d’huile. Ma première idée était de retourner clandestinement chez Dynamic à Edra en déposant un plan de vol pour un tout petit terrain privé pas très loin d’ici. Je serais parti dans sa direction puis j’aurais viré et volé radio et transpondeur éteints. Mais hier soir en échangeant des mails pour avoir des avis sur ce que j’envisageais de faire, voici ce que m’a écrit un pilote dont j’avais fait la connaissance à Natal :

There are some drones and Air Force airplanes monitoring the Brazilian border on that region (some people bring to Brazil drugs and guns by plane over that area). If you don’t have a flight plan, you would be intercepted by the Brazilian Air Force.

Be careful flying « stealth ». As I’ve said, there are some Air Force actions near Iguazu to fight against drugs and smuggling. If you see an Air Force aicraft intercepting you, listen immediately to 121.50 frequency and explain the situation.

Il y a effectivement beaucoup de drogue et d’armes qui entrent illégalement au Brésil par avion et de nombreux contrôles dans la région. Je n’aimerais pas vraiment me faire intercepter par un appareil des Forces armées brésiliennes. De la même manière s’il devait y avoir un problème durant ce vol aller et retour, ce serait la fin du voyage. On me confisquerait certainement ma machine et je n’aurais plus qu’à rentrer avec un vol de ligne. Je ne veux pas prendre le risque.

Le directeur de la compagnie qui importe les Dynamic au Brésil connait un mécanicien qui pourrait venir ici à Iguaçu me faire la réparation mais malheureusement pas avant mercredi prochain. Je regarde parallèlement si je peux trouver un Rotax repair center en Argentine. Il me met en contact avec un pilote de Dynamic, pilote de ligne de profession, qui a entendu parler de moi et qui souhaite m’aider. Nous échangeons quelques mails. Il m’informe qu’une personne d’ABUL, l’association brésilienne d’ULM cherche à me joindre. Il s’avère que je n’ai pas quitté le Brésil officiellement. Il est vrai que je n’ai fait ni la douane, ni l’immigration en quittant Natal avant hier. J’aurais donc la possibilité de revenir au Brésil, de me poser dans un aéroport international de mon choix puis de repartir pour Iguaçu.  Dans tous les cas, je préfère rester où je suis.

Je reçois un mail d’un pilote ULM brésilien qui me donne de nombreux contacts dans différents pays voisins.

La FFPLUM (Féderation française d’ULM) a été informée de mes mésaventures. Je leur fais suivre ma correspondance avec l’ANAC.

Divers échanges de mails avec mon bureau, Aerospool, des amis, etc.

Je passe plus de 6 heures hier sur mon Mac et je m’offre même le grand luxe de faire une sieste d’une heure en début d’après-midi. Le matin je fais une promenade le long des chutes.

IMG_7507

Des sentiers ont été créés afin de les admirer de près.

IMG_7510

On en ressort tout mouillé mais c’est vraiment grandiose de voir cette eau suivre tranquillement son chemin puis se déverser soudain en masse avec une puissance, une violence et un bruit impressionnants.

IMG_7514

Des promenades de deux heures en bateau sont organisées pour 500 $ par personne. Douche gratuite offerte.

IMG_7515

On a ainsi la possibilité de suivre une partie basse puis une haute qui surplombe les chutes.

IMG_7517

C’est vraiment splendide.

IMG_7518

IMG_7519

Pour conclure je me rends compte que certaines personnes ne sont pas au courant de toutes les finesses de ce site. Je fais allusion ici au tracking. Vous pouvez en effet agrandir la trace puis cliquer sur les petits points qui vous donneront des indications précises sur ma vitesse, mon altitude, mon cap à ce moment déterminé du vol.

Une petite vidéo pour conclure cet article. Bien cliquer sur la petite roue dentelée en bas de l’écran à droite et sélectionner 1080pHD pour bénéficier d’une belle qualité d’images.