Mercredi 19 novembre 2014.

J’ai peu dormi mais cela n’est pas nouveau. Je n’aime pas les problèmes. Je finalise mon article dès 4 heures ce matin et commence à répondre aux nombreux mails reçus. Les prévisions météo sont mauvaises pour aujourd’hui et demain. Et effectivement il commence à pleuvoir vers 7 heures. Le ciel est très couvert et je pense que je n’aurais pas pu partir. Cela aurait été la première fois que j’aurais dû renoncer à un vol.

Je m’occupe d’annuler l’hôtel que j’avais réservé au Cap Vert, je prolonge ma réservation d’hôtel ici ainsi que ma réservation de voiture puis je fais un mail à l’usine pour voir s’il leur est possible de m’envoyer quelqu’un pour effectuer les réparations. Je regarde les connections entre la Slovaquie et les Canaries. Les vols ont en général 2 escales (Prague et Madrid) et durent 16 heures. Ce n’est pas vraiment idéal. Daniel, l’instructeur ULM, me parle d’un spécialiste Rotax basé à Séville qui pourrait faire le travail. Je le contacte par téléphone. Il est disponible et pourrait venir demain déjà. Je le rappelle un peu plus tard et il me confirme son arrivée à 12h30 jeudi. MAGNIFIQUE !

Je suis resté sur mon Mac de 4 h du matin à 19 h, pas à m’amuser mais à répondre à des mails. De nombreuses personnes rencontrent des problèmes de connection au blog. Je fais suivre leur demande à mon ami Guillaume qui très gentiment me fournit les informations nécessaires que je leur retransmets.

J’ai informé mon ami Tony à Rio de mon retard. Il va modifier ses réservations afin d’arriver plus tard à Natal.

Vu le tempête qui sévit actuellement la connection wifi est catastrophique. Il faut se reconnecter toutes les 10 minutes et cela prend un temps fou. C’est vraiment à chaque fois LA chose pénible lors de mes voyages.

Mon météorologue favori a commencé à m’envoyer des situations météo sur lesquelles on voit très bien la Zone de convergence intertropicale sous la forme d’une bande de nuages blancs qui s’étend de l’Afrique au nord de l’Amérique du sud.

image001

Pour lui il y aurait une ouverture le mercredi 26 mais il conviendrait de partir d’abord plein sud en longeant la côte africaine, presque travers Natal, pour contourner la Zone puis plein ouest pour rejoindre le Brésil.

image001

Si tout se passe comme prévu, je partirai samedi, je m’arrêterai à Sal une journée puis j’aurais 2 jours pour préparer ma grande traversée. Il conviendra d’acheter des provisions mais surtout de l’eau en cas de panne et de séjour prolongé dans mon canot de sauvetage.

A suivre !