Mardi 11 novembre 2014.

La Gomera est une des plus petites îles des Canaries avec une superficie de 372 km2. Un dixième de l’île est occupé par le parc national de Garajonay inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

DSC00266

Peu habitée, l’île est appréciée des randonneurs pour sa nature préservée.

DSC00278

Je pars en faire le tour.

DSC00285

J’aime beaucoup ces vallées quasi inaccessibles. Pour passer d’un village en bord de mer à un autre distant de deux petits kilomètres, on est contraint de remonter jusqu’au centre de l’île puis de redescendre la vallée d’à côté. C’est pour cette raison que les premiers habitants avaient inventé le silo qui est une des rares langues sifflées au monde. Elle est encore parlée par une partie de la population et enseignée dans les écoles, ce qui la préserve momentanément d’une disparition quasi inévitable. Elle permettait de communiquer d’une vallée à l’autre. Sa portée est estimée à environ cinq kilomètres.

Le temps est couvert ce matin sur les montagnes du milieu de l’île.

DSC00267

La végétation y est luxuriante. On y trouve une très importante variété d’essences.

DSC00271

DSC00318

San Sebastian est située sur la côte est. C’est une ville pleine de charme.

DSC00300

Santiago, située au sud, est également très pittoresque.

DSC00322

Malgré la saison avancée, tout est encore en fleurs.

DSC00323

Je comprends pourquoi ces îles ont un tel succès. C’est tout près de l’Europe, il n’y a qu’une heure de décalage horaire, les prix sont tout à fait raisonnables et c’est finalement très varié au niveau des paysages.

Demain vol vers Hierro, l’île d’à côté.