Jeudi 6 novembre 2014.

Lanzarote – Tenerife / 272 km.

Malgré quelques nuages, il fait beau ce matin.

IMG_7168

Nous partons vers le nord ouest de l’île pour le Parc national de Timanfaya qui est une réserve de biosphère de l’Unesco.

Lanzarote est d’origine volcanique. Ses volcans se sont encore manifestés à plusieurs reprises au début du XVIIIe siècle.

Cricri a sorti les bermudas.

IMG_7175

Les paysages sont spectaculaires.

IMG_7189

IMG_7192

Vers 13 heures, nous rejoignons l’aéroport pour partir vers l’île de Tenerife. Christophe doit être aux commandes de son Boeing le 14 et le vol vers Paris du 11 est tout complet. Il risque de devoir partir déjà samedi le 8. Nous n’avons pas le temps de nous attarder.

35 € de taxes d’atterrissage et de parking. Nous décollons en 03 et partons survoler le parc visité ce matin. C’est extraordinaire de voir tous ces cratères d’en haut. Il y a beaucoup de turbulences et il m’est difficile de prendre des photos et de piloter en même temps mais la GoPro tourne. Christophe est d’ailleurs tout malheureux de ne pas pouvoir tenir le manche. Je l’ai malheureusement fait enlever à l’usine avec les palonniers afin d’avoir plus de place pour mon réservoir supplémentaire.

Nous souhaitons survoler Fuerteventura mais l’île est recouverte de nuages bas et des rideaux de pluie nous empêchent de poursuivre notre route. Nous partons vers notre destination et montons au niveau 85. Le Mont Teide nous apparaît de très loin. Nous demandons au contrôle l’autorisation de monter à 12500 pieds et de le contourner. Accordé. Le panorama est splendide.

IMG_7200

Avec ses 3 718 mètres d’altitude il constitue le point culminant de cet archipel mais aussi de l’Espagne, dépassant d’environ 300 mètres l’Aneto, plus haut sommet des Pyrénées espagnoles.

IMG_7201

Nous quittons ce paradis avec regret et amorçons notre descente vers l’aéroport de Tenerife nord. La 30 en service. Le contrôle nous fait faire des 360 au-dessus du point écho pour laisser atterrir des avions en approche avant de nous adresser les mots tant attendus : Foxtrot Kilo Echo cleared to land runway three zero.

Il convient d’envoyer une demande 24 heures à l’avance pour se poser ici. Il est également obligatoire d’y avoir un handling agent. Le nôtre vient nous chercher en voiture au parking de l’aviation générale où l’on nous a prié de stationner. Il nous amène au terminal. Je lui demande à combien s’élèvent ses prestations. 125 €. Je l’informe que je trouve le prix excessif. Très gentiment il me dit que j’ai raison, me suggère de lui verser 35 € pour le transport et de faire les formalités tout seul. Il me dit que je n’aurai qu’à demander à Iberia de m’amener à l’avion lors de mon départ et que cela va ainsi me coûter que 35 € supplémentaires. Je vous donne toutes ces précisions pour mon ami Sylvain qui souhaite venir aux Canaries très bientôt et qui m’a demandé de lui fournir un maximum d’informations. Finalement il me suggère d’aller me poser à l’Aerodromo el Berriel à Gran Canaria plutôt qu’à l’aéroport international. Je le remercie très chaleureusement de sa gentillesse et lui souhaite le meilleur pour le futur. Ca fait vraiment plaisir de rencontrer des personnes généreuses, intelligentes et sympathiques. Pourquoi ne nous comportons-nous pas tous ainsi ? La vie serait tellement plus simple et magnifique !!  Pourquoi y a t’il tant d’agressivité sur terre ?  N’est-ce pas plus enrichissant et gratifiant d’être ouvert et prêt à aider son prochain que le contraire ?  Pourquoi les parents n’éduquent-ils pas leurs enfants dans ce sens ?

Pardonnez-moi svp de dire tout haut ce que je pense tout bas !

A demain.